Aller au menu Aller au contenu

Vous êtes ici : Accueil Ma ville infos pratiques Prévention / Sécurité

Prévention / Sécurité

Police municipale

En cas d'urgence ou pour signaler un problème, contactez la Police municipale au 02 47 88 11 00.
Vous pouvez également composer le 17.

Dispositif voisins vigilants

Communément appelé « voisins vigilants », le protocole de participation citoyenne fondé sur la solidarité est un concept dissuasif qui vise en premier lieu à développer un comportement de nature à mettre en échec la délinquance. Parce qu'il renforce le contact et les échanges entre voisins, il participe non seulement à améliorer la sécurité, mais également à créer du lien social. La majorité des retours d'expérience sur le territoire français met en évidence une baisse significative de la délinquance d'appropriation, certaines communes ayant enregistré une baisse de 20 % à 40 % des cambriolages.

Le principe de fonctionnement est simple : dans une zone définie et signalée par des panneaux spécifiques (et des adhésifs apposés sur les boîtes aux lettres le cas échéant), le voisin vigilant qui observe un comportement inapproprié ou une présence suspecte prévient aussitôt la gendarmerie (17) ou la police municipale (02 47 88 11 00). Il peut s'agir d'un véhicule douteux, de la présence d'un individu louche dans le quartier, d'un départ de feu, d'une fenêtre ou de la porte d’une habitation ouverte en l’absence des occupants... Il ne s'agit bien évidemment pas de faire la police soi-même ou de surveiller son voisin (un membre de ce dispositif ne pouvant en aucun cas se prévaloir de prérogatives administratives ou judiciaires), mais de relayer l'information auprès de la police municipale ou de la gendarmerie le plus rapidement possible. Le voisin référent se chargera quant à lui de relayer directement les informations qui lui sont transmises par la gendarmerie nationale aux voisins vigilants de son quartier.

Voisins vigilants

quatorze quartiers vigilants à fondettes

Dix-huit quartiers fondettois, soit environ 750 habitations, ont d'ores et déjà signé un protocole avec la ville, la préfecture d’Indre-et-Loire et la gendarmerie depuis février 2014 :

  • Les Cochardières
  • Rues du Bourg-Joly et du Morier
  • Rues des Trois-Maries et du Crucifix vert (ainsi qu’une partie de l’avenue du général de Gaulle)
  • Rue de Morienne et les lieux-dits « Bois-Jésus » et « Haute-Morienne »
  • « La Tourtellerie » et « Le Chesneau »
  • « Les Bordes »
  • « Bel Air »
  • « Les Grilles »
  • « Le Criabé »
  • « Les Cossons bas »
  • « Les Cossons haut »
  • « Le Moulin-à-Vent » et « Guesnes »
  • « Les Charpenteries 1 »
  • Rue Louis Aragon, la Voie romaine et la rue des Guillets
  • « Les Brosses »
  • « Maisons Rouges »
  • « Le Treuil »
  • « le Verger »

Si votre quartier est intéressé par la mise en place de ce dispositif, n'hésitez pas à contacter la police municipale au 02 47 88 11 00.

Opération Tranquillité Vacances

Quoi de plus déprimant que de rentrer de vacances ?... Rentrer de vacances en découvrant que vous avez été cambriolé ! Contre les cambriolages, adoptez les bons réflexes ! Si vous vous absentez pendant les vacances scolaires, le service de police municipale peut, à votre demande, surveiller votre domicile ou votre commerce au cours de ses patrouilles quotidiennes. Inscrivez-vous auprès de la police municipale au moins 48 heures avant votre départ en vous présentant directement au poste de police ou en remplissant le formulaire en ligne.

Opération tranquillité vacances

Quelques rappels en cas d'absence durable

Avisez vos voisins ou le gardien de votre résidence. Faites suivre votre courrier ou faites le relever par une personne de confiance : une boite à lettres débordant de plis révèle une longue absence. Votre domicile doit paraître habité : demandez que l'on ouvre régulièrement les volets le matin. Créez l'illusion d'une présence à l'aide d'un programmateur pour la lumière, la télévision, la radio… Ne laissez pas de message sur votre répondeur téléphonique qui indiquerait la durée de votre absence. Transférez vos appels sur votre téléphone portable ou sur une autre ligne.

Pour plus d'informations sur la lutte contre les cambriolages, les escroqueries et les agressions, suivez les quelques conseils téléchargeables ici.

Bruit de voisinage

Les travaux de bricolage ou de jardinage (perceuses, raboteuses, tondeuses, tronçonneuses, compresseurs...) dont le bruit est susceptible de porter atteinte à la tranquillité du voisinage ne peuvent être effectués que les jours ouvrables de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h30, le samedi de 9h à 12h et de 15h à 19h, le dimanche et les jours fériés de 10h à 12h (arrêté préfectoral du 24 avril 2007). Merci de respecter vos voisins !

 Merci de respecter vos voisins

Objets trouvés

Votre porte-monnaie a disparu ?... Vous avez égaré votre étui à lunettes ou votre parapluie ?... Ayez le bon réflexe en contactant le service des objets trouvés de l’Hôtel de ville, géré par la police municipale. Avec un peu de chance, l’objet que vous avez perdu aura été retrouvé et vous sera restitué. A l’inverse, lorsque vous trouvez un objet, pensez à le déposer auprès du service de la police municipale. Téléphone : 02 47 88 11 00.

Conciliateur de justice

Discordes entre particuliers, ventes commerciales, fournitures de services, ventes immobilières, baux civils ou commerciaux, démêlés avec une banque ou une assurance... Les causes de litiges ne manquent pas dans notre vie de tous les jours et s’adresser à la justice peut s’avérer complexe, voire coûteux. C’est pourquoi chaque canton bénéficie d’un conciliateur de justice chargé d’écouter les personnes en litige et de chercher avec eux une solution à l’amiable, sans frais. Ses compétences sont nombreuses, à l’exception des litiges ayant trait à la personne (divorce, adoption...) et à l’administration (impôts, recours contre une décision administrative...). Les transactions passées entre les parties litigieuses bénéficient de l’autorité de la chose jugée.

Guy Roussel, conciliateur du canton de Luynes, vous reçoit aux Tonnelles (52 rue Eugène Goüin) le troisième jeudi de chaque mois de 10h à 12h, sur rendez-vous uniquement. Renseignements au 02 47 88 11 44.

Vers le haut