Travaux sur la commune
Voirie et bâtiments : les travaux et aménagements en cours
Rue de la Bruzette
Travaux
Avenue des Droits de l'Homme
Grange des Dîmes
Rue des Chaussumiers
Jardin des Patys
Logements sociaux
Gymnase du Moulin-à-Vent
Ecole Françoise-Dolto
Zone d'activités des Deux-Croix
Rues Pierre et Marie Curie / Claude Chappe
Accès Internet haut débit
Consultez le plan de la commune en cliquant ici
 
Retourner en haut de la page
 
Rues Pierre et Marie Curie / Claude Chappe
Travaux planifiés

Des travaux sont actuellement réalisés par Tour(s)plus dans la zone d'activités de la Haute-Limougère. Débutés le 25 novembre 2013 pour une durée de quatre mois environ, ces travaux consistent à aménager le chemin rural n°114 afin de relier la rue Pierre et Marie Curie à la bretelle du périphérique.

Une voirie sera également réalisée entre la rue Pierre et Marie Curie et la rue Claude Chappe afin de faciliter la circulation dans ce secteur et fluidifier les entrées et les sorties de la zone d'activités vers le périphérique, avec l'instauration d'un sens unique. Il s'agira également de sécuriser le carrefour existant à l'intersection de l'accès à la déchetterie, des rues Pierre et Marie Curie, Christophe Plantin et Edouard Branly.

Ces travaux n'engendreront pas de coupure de circulation.

 
Retourner en haut de la page
Grange des Dîmes : réaménagement scénographique

Les travaux de réaménagement de la grange des Dîmes ont débuté le 25 septembre 2013. Un projet à 352 000 euros (subventionné dans le cadre du contrat agglo-région pour un montant de 70 000 euros et par un fonds de concours de Tour(s)plus de 65 600 euros), destiné à doter ce lieu de patrimoine désormais emblématique de la culture fondettoise, des équipements nécessaires à l'accueil de concerts, d'expositions et de pièces de théâtre dans des conditions optimales. Réfection du sol et des sanitaires, installation d'une scène amovible encastrée dans le sol et de rideaux de théâtre, mise en place d'équipements scénographiques (lumière et son)...

Une scène amovible et un sol totalement refait Réfection des sanitaires

La grange des Dîmes sera fin prête à accueillir le « Printemps des arts » organisé au mois de mai par l'association Arts et Patrimoine en partenariat avec la ville, la fin des travaux étant programmée pour la fin du mois de mars 2014.

 
Retourner en haut de la page
Jardin des Patys : un nouvel espace de rencontre
Un aménagement en terrasses

En friche depuis de nombreuses années, l'espace communal de 800 mètres carrés situé près de l'ancien cimetière, à l'angle de la rue des Patys et de la rue du Vicariat, a fait l'objet de travaux destinés à en faire un lieu de rencontre et de halte pour les promeneurs. Mené en partenariat avec les élèves du lycée agricole de Fondettes (qui ont réalisé les esquisses du projet) et les architectes des bâtiments de France, le projet d'aménagement paysager en terrasses qui a été retenu, en concertation avec les habitants du quartier, exploite la situation en belvédère du terrain sur les toits du centre ville historique.

Un muret en pierres sèches rappelle son usage passé de pature à moutons, tandis que des sièges et des bancs permettront aux Fondettois d'apprecier le calme des lieux. Plusieurs arbres ont été plantés durant l'automne, ainsi que des massifs fleuris composés de vivaces, des rosiers, des arbustes à fruits et des parterres de plantes aromatiques.

Un aménagement dont le coût s'élève à 181 000 euros (subventionnés par la région Centre pour 48 500 euros), dont 82 500 euros de travaux de voirie qui sont destinés à répondre aux besoins de stationnement, de trottoirs, mais aussi d'écoulement des eaux pluviales. Les travaux se sont achevés le 5 décembre 2013.

 
Retourner en haut de la page
Gymnase du Moulin-à-Vent : extension et réhabilitation

Cure d'agrandissement pour le gymnase du Moulin-à-vent avec la construction d'une extension de 350 m2 dotée d'une ossature bois, en façade du bâtiment. Une extension aux normes BBC (bâtiment basse consommation) qui intégrera deux vestiaires supplémentaires avec douches, des sanitaires, un nouveau hall d'entrée, une infirmerie, des locaux rangement et un bureau pour le gardien. Cette première tranche de travaux d'un montant de 812 000 euros (maîtrise d'œuvre et travaux) consistera également à améliorer l'accessibilité du gymnase. Le désamiantage des vestiaires actuels a été réalisé durant le mois de novembre 2013, les travaux proprement dit ayant débuté en décembre 2013 pour une durée d'environ neuf mois.

Une extension en façade

La seconde tranche programmée en 2014 s'attachera à restructurer les vestiaires et les sanitaires existants, ainsi que les clubs house des sections basket et tennis de table de l'Alerte sportive de Fondettes. Une troisième tranche consistera ensuite à créer un espace de convivialité à l'arrière du gymnase. Un projet dont le coût global s'élèvera ainsi à 1,73 millions d'euros, financés sur quatre années et subventionnés à hauteur de 700 000 euros par la région Centre, le Conseil général, la communauté d'agglomération Tour(s)plus et le Centre national pour le développement du sport. Fin des travaux en 2015.

Une extension de 350 mètres carrés (infographie : Pascal Perrin Houdon, architecte DPLG)

Se poseront ensuite les questions de mise aux normes relative aux directives du Grenelle de l'environnement. A savoir, la nécessité de réhabiliter la salle du gymnase et la salle polyvalente en termes de chauffage, d'isolation et d'éclairage. Travaux qui font l'objet de deux tranches conditionnelles et qui seront étudiés une fois les trois premières tranches achevées.

 
Retourner en haut de la page
 
Rue de la Bruzette : réaménagement complet en zone 30

D'importants travaux de voirie prévus par la municipalité dans son budget d'investissement 2013 viennent de se terminer dans la rue de La Bruzette qui a été réaménagé en zone 30, entre le boulevard Gustave Marchand et la rue de Vau Moron. Des travaux d'un montant de 1 million d'euros qui concernaient l'enfouissement de réseaux électriques et téléphoniques, la réalisation de canalisations d'eaux pluviales et d'eau potable, la création de trottoirs et de bordures, la mise en place de deux murs de soutènement et de plateaux ralentisseurs, l'installation d'éclairage public, ainsi que la végétalisation des espaces verts.

Rue de la Bruzette Rue de la Bruzette

La circulation dans cette rue se caractérise désormais par l'instauration d'une zone 30 et d'un régime de priorité à droite avec des trottoirs pour les piétons et une cohabitation entre les cyclistes et les automobilistes sur la chaussée. La rue des Cossons est dorénavant prioritaire sur la rue de la Bruzette dans le sens de la descente vers le centre ville. La rue de la Bruzette est quant à elle prioritaire sur la rue de la République pour les véhicules arrivant du square Naurod et se dirigeant vers le centre ville. Pour permettre d’aborder ce carrefour a vitesse modérée, une limitation à 30 kilomètres/heure a également été instituée avant le virage qui le précède, rue de la République. La plus grande prudence est recommandée pendant ce changement de vos habitudes de circulation.

 
Retourner en haut de la page
 
Avenue des Droits de l'Homme et rue des Chaussumiers : circuler autrement

D'importants travaux de voirie prévus par la municipalité dans son budget d'investissement 2013 se sont déroulés de juin 2013 à mars 2014 : création de trottoirs et de pistes cyclables dans l'avenue des Droits de l'Homme (de la rue du Clos Poulet à la rue des Chaussumiers) et dans la rue des Chaussumiers (de la rue Alfred de Musset à l'avenue des Droits de l'Homme) pour un montant de 664 000 euros qui comprennaient aussi l'enfouissement des réseaux, la réfection d'une partie de la chaussée, la mise en place de plateaux ralentisseurs et l'installation de candélabres.

Rue des Chaussumiers Avenue des Droits de l'Homme

La circulation a par ailleurs été modifiée dans ce secteur pour la sécurité des piétons, des automobilistes et des cyclistes : la zone est dorénavant limitée à 30 km/h et un régime de priorité à droite a été instauré entre l'avenue des Droits de l'Homme, la rue des Chaussumiers, la rue du Clos Poulet, la rue des Lys et le chemin du Carroi-Meunier. L'autre côté de l'avenue des Droits de l'Homme (de la rue des Chaussumiers à la rue du Clos Poulet) a bénéficié de travaux identiques (trottoirs, éclairage et enfouissement des réseaux) et le trottoir a été élargi pour l'aménagement d'une piste cyclable. Reste à agrémenter le tout de nouvelles plantations qui vont être mises en place dans les jours à venir. La plus grande prudence est recommandée pendant ce changement de vos habitudes de circulation.

 
Retourner en haut de la page
Construction de logements sociaux

Six opérations de construction de logements sont actuellement menées sur la commune. Soit 216 logements au total dont 121 logements sociaux, qui seront mis à la disposition des habitants au fur et à mesure de l'état d'avancement des travaux. « La politique municipale en la matière se traduit par une action résolue et déterminée destinée à répondre aux besoins en logements à loyers et charges accessibles, harmonieusement intégrés dans le tissu urbain, rappelait la première adjointe au maire chargée de l'urbanisme et du logement Sabine Leconte en 2010. Pas seulement dans un objectif d'équité sociale, mais également parce que nous souhaitons permettre à de jeunes familles de s'installer à Fondettes et que nous voulons apporter une réponse aux Fondettois plus âgés qui souhaitent continuer à vivre dans notre commune ». Sans compter que, loin des 20 % imposés par la loi Solidarité et renouvellement urbains, la ville de Fondettes n'atteignait que 9,27 % de logements sociaux au 1er janvier 2010. Quatre ans plus tard, 64 logements locatifs sociaux ont d'ores et déjà être livrés. L'occasion de faire le point sur les projets en cours sur la commune :

Rue Alfred de Musset Les Charpenteries II

Rue Alfred de Musset : 28 logements locatifs sociaux Val Touraine Habitat construits selon le label BBC (bâtiment basse consommation), répartis dans un bâtiment collectif et des bâtiments de taille intermédiaire, qui comportent huit T2, douze T3, cinq T4 et trois T5. 21 d'entre eux sont financés avec des prêts PLUS (prêt locatif à usage social) et 7 par des prêts PLAI (prêt locatif aidé d'intégration). L'ensemble a été livré en octobre 2012.

Les Charpenteries 2 : 65 logements organisés autour d'un espace vert central. L'opération de la société Francelot se caractérise par la mixité des propositions d'habitat : terrains à bâtir, constructions pour primo-accédants, mais également logements locatifs sociaux. 21 lots d'une superficie moyenne de 650 m2 seront effectivement dédiés à l'accès à la propriété, quatre îlots à la réalisation de maisons de villes par l'opérateur Khor et trois îlots à la construction de 19 logements sociaux selon le label BBC par Val Touraine Habitat (dont 14 financés par des prêts PLUS et 5 par des prêts PLAI). Les premières constructions ont débuté en 2011 et celles des logements sociaux en 2012. Ces derniers ont été livrés fin janvier 2014.

« Les Jardins de la Cure » (rue de la Barre) : 36 logements BBC sont en cours de réalisation par Touraine Logement, dont 30 logements locatifs sociaux et 6 maisons de ville en accession à la propriété. Les travaux ont débuté fin 2012. Livraison prévue en 2014.

Les Jardins de la Cure Les Jardins du Bourg

« Les Jardins du Bourg » (rue Ernest Dupuy) : 37 logements BBC répartis en logements collectifs, maisons de ville et logements intermédiaires construits par la société SNC Marignan Immobilier, dont 8 locatifs sociaux réalisés par Val Touraine Habitat. Un projet qui ne se juxtapose pas uniquement à l'opération déjà existante dans la rue Casanova, mais qui bénéficiera d'une liaison viaire entre les deux opérations, ainsi qu'un cheminement doux facilitant la rencontre entre les habitants. A l'initiative de la municipalité, une convention PUP (projet urbain partenarial) a été signée entre la ville et la SNC Marignan afin que 75 % du montant des travaux à exécuter pour la réalisation de cet aménagement restent à la charge de la-dite société. La livraison des logements s'est déroulée en 2013.

« Les Jardins de Balzac » (rue du Clos Poulet) : 23 logements BBC réalisés par la société Nexity, dont 9 logements locatifs sociaux par Touraine Logement. Les travaux ont débuté en août 2012 et la livraison s'est déroulée en janvier 2014.

Résidence des Deux-Croix : 27 logements locatifs sociaux vont être construits près de la boulangerie par la Société d'économie mixte (SEM) et bailleur social Maryse Bastié, dans le cadre de l'aménagement de la zone d'activités économiques tertiaires et commerciales des Deux-Croix. La première pierre de ces logements (trois T2, quatorze T3, huit T4 et deux T5) et d'un local commercial de 202 mètres carrés a été posée le mercredi 19 juin 2013, en présence du maire de Fondettes Gérard Garrido, du vice-président délégué à l'habitat et à la politique de la ville de Tour(s)plus Alain Michel, et du président de la SEM Maryse Bastié Gérard Gernot (lire ici). Livraison prévue en juillet 2014.

Les Jardins de Balzac Résidence des Deux-Croix

 
Retourner en haut de la page
 
Zone d'activités des Deux-Croix
Deux-Croix

L'aménagement de la zone d'activités économiques tertiaires et commerciales des Deux-Croix se poursuit. Objectif pour la ville de Fondettes et Tour(s)plus, partenaires dans ce projet : commercialiser les 7,2 hectares de parcelles aux entreprises. Un bâtiment de 1 092 mètres carrés accueille déjà la société de plâtrerie Guionnière du Fondettois Julien Herrero (cloisons, doublages, plafonds et isolation), depuis l'été 2013. Cette entreprise emploie environ 30 personnes.

Téléchargez le plan de suivi de la commercialisation des lots fonciers en cliquant ici.

27 logements locatifs sociaux sont en cours de construction près de la boulangerie par la société d'économie mixte et bailleur social Maryse Bastié. La première pierre de ces logements (trois T2, quatorze T3, huit T4 et deux T5) et d'un local commercial de 202 mètres carrés a été posée le mercredi 19 juin 2013, en présence du maire de Fondettes Gérard Garrido, du vice-président délégué à l'habitat et à la politique de la ville de Tour(s)plus Alain Michel, et du président de la SEM Maryse Bastié Gérard Gernot (lire ici). Livraison prévue en juillet 2014.

Plus d'infos sur les constructions de logements à Fondettes en cliquant ici.

 
Retourner en haut de la page
Ecole Françoise-Dolto : les trois tranches de travaux sont terminées

L'école Françoise-Dolto a bénéficié de trois tranches de travaux importants entre mai 2011 et septembre 2013. La première de ces tranches concernait la construction d'un nouveau restaurant scolaire qui s'est terminée en mai 2012. « Il s'agissait d'une priorité pour la municipalité, explique Joël Ageorges, adjoint au maire chargé des affaires scolaires. Exigu et non conforme aux règles d'hygiène et de sécurité, l'ancien restaurant n'avait à l'origine été conçu que pour 50 couverts alors qu'il recevait à présent 65 élèves de maternelle et 168 d’élémentaire. Le projet s'est appuyé sur une large concertation puisque nous avons constitué un comité consultatif pour recenser les besoins et formuler des propositions concrètes ». Composé d'élus de la majorité et de la minorité, d'enseignants, de représentants de parents d'élèves et de l'Inspection académique, de membres du personnel municipal et de l'équipe de maîtrise d'œuvre, ce comité s'est réuni à plusieurs reprises pour concevoir un projet au plus près des nécessités de l'établissement. Conçu par le cabinet RVL de Tours, le nouveau restaurant comprend un office pouvant distribuer 200 repas en self pour les élémentaires et 80 repas en maternelle, en deux services. La salle de restauration élémentaire peut accueillir 100 enfants, celle des maternelles 40. Une salle de restauration pour adultes peut quant à elle accueillir 12 personnes et le bâtiment dispose de locaux aux normes pour le personnel (vestiaires, local ménage, sanitaires). Le restaurant est directement raccordé à l'école par deux couloirs (l'un pour les maternelles, l'autre pour les élémentaires) afin d'éviter aux enfants d'avoir à s'habiller pour sortir de l'établissement lorsqu'ils vont déjeuner.

Salle des élémentaires Un self pour les élémentaires

« Un audit énergétique a été réalisé pour orienter la municipalité sur le choix de la conception du restaurant, précise Joseph Masbernat, adjoint aux bâtiments. Le choix s'est porté sur la construction d'un restaurant à l'ossature en bois massif, moderne, lumineux et durable. D'une superficie de 460 m2 aux normes BBC (bâtiment basse consommation), il est doté de 57 m2 de panneaux photovoltaïques qui vont permettre de réaliser une économie sur la consommation énergétique de plus de 2 300 euros par an, mais aussi de revendre de l'électricité à EDF. Une efficacité énergétique jusqu'alors inédite dans la région pour ce type de bâtiment tertiaire et qui nous a permis de bénéficier d'une subvention de la région de l'ordre de 40 000 euros ». Une opération qui représente un coût de 1,34 millions d'euros (dont 77 000 euros d'équipements de cuisine), subventionnée à hauteur de 413 000 euros par l'Etat (110 000 euros de dotation globale d'équipement), Tour(s)plus (250 000 euros de fonds de concours), la Région (40 000 euros versés par l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) et le Syndicat intercommunal d'énergie d'Indre-et-Loire (13 000 euros). Les travaux se sont terminés début mai et le restaurant a accueilli ses premiers convives le lundi 21 mai 2012.

Restaurant scolaire Salle des maternelles

Ces travaux ont été suivis d'une seconde tranche pour un montant de 82 500 euros qui consistait à réhabiliter l'ancien réfectoire en y créant deux salles de classe d'une cinquantaine de mètres carrés chacune, un local ménage, un local rangement et deux WC accessibles aux personnes à mobilité réduite. Subventionnés à hauteur de 60 000 euros dans le cadre de la dotation d'équipement des territoires ruraux, ces nouveaux espaces éducatifs ont été inaugurés le samedi 9 mars 2013 (lire ici). Une dernière tranche de travaux programmée en 2013 pour 193 000 euros concernait l'aménagement de locaux d'accueil pour le périscolaire en lieu et place de l'ancienne cuisine, d'un local vestiaire pour le personnel, d'une buanderie, d'une infirmerie et d'un bureau de direction. Un nouveau hall d'entrée du groupe scolaire a également été créé à cette occasion. Cette dernière tranche de travaux s'est achevée en septembre 2013, portant le coût total des travaux réalisés dans l'école à 1,6 millions d'euros, subventionnés à hauteur de 473 000 euros par l'Etat, Tour(s)plus, la région Centre (Ademe) et le Sieil (Syndicat intercommunal d'énergie d'Indre-et-Loire).

Un nouveau hall d'entrée Deux nouvelles salles de classe

 
Retourner en haut de la page
Déploiement de la fibre optique : le haut débit pour tous

Avenue du général de Gaulle, les gaines sont glissées dans des mini-tranchées

Fibre optique

Rue de la République

Depuis le mois d'avril 2009, l’ouverture à la commercialisation du réseau haut débit sur l’ensemble du territoire de l’agglomération permet à tous les Fondettois de choisir entre plusieurs opérateurs de services de télécommunication pour se connecter à Internet avec un débit de 2 mégabits par seconde. Le déploiement du réseau de fibre optique opéré par Tours Metropole Numérique pour le compte de Tour(s)plus s’étant achevé fin mars 2009 (1), l’ensemble des centraux de télécommunication sont à ce jour dégroupés et permettent de bénéficier de l’Internet, du téléphone et de la télévision par l’ADSL sans obligation de maintenir un abonnement avec l’opérateur historique France Télécom.

Pour les zones où l’ADSL n’est cependant toujours pas accessible, deux stations Wimax ont été installées sur le territoire de l’agglomération, permettant la transmission de données haut débit par voie hertzienne. Pour raccorder les derniers exclus ne pouvant accéder ni aux offres ADSL ni aux offres Wimax, une troisième solution de connexion à 2 mégas est proposée : le satellite, avec des conditions tarifaires similaires même si le volume global mensuel utilisé est soumis à des limitations par les opérateurs de services (2 gigaoctets qui représentent la consultation d'environ 10 000 pages web et l'échange de 2 000 courriels). A Fondettes, la fracture numérique n’est plus qu’un lointain souvenir...

Pour plus de renseignements sur les différents fournisseurs d’accès, contactez Tours Métropole Numérique au 02 47 78 42 41 ou cliquez ici.

(1) Une transmission électronique nettement plus rapide des documents techniques ou médicaux entre les 14 communes de Tour(s)plus, des visio-conférences organisées dans les entreprises et les administrations afin de limiter les déplacements... Deux exemples parmi tant d'autres qui deviennent réalité grâce à la mise en place d'un réseau haut et très haut débit (jusqu' à 10 giga bits par seconde et par fibre optique) sur le territoire communautaire. Décidé par Tour(s)plus pour en finir avec la fracture numérique et faire en sorte que l’ensemble des communes de l'agglomération dispose d’un accès rapide à l’Internet, la construction de ce réseau a débuté sur l'ensemble du territoire au mois de juin 2008. Visant la desserte des zones d'activités, des mairies, des hôpitaux, des cliniques et des universités de l'agglomération, le réseau ainsi déployé complète celui de l’opérateur France Télécom.

180 kilomètres de fibres optiques ont été déployées, incluant plusieurs secteurs fondettois : la zone d'activités de la Haute-Limougère, l'avenue du Général de Gaulle, la RD 36, la rue Eugène Goüin, la rue de la Bruzette, la rue de la République, la rue Henri Garih et la rue des Joncheries. La construction, mais également l'exploitation et la commercialisation de cette technologie indispensable à un territoire qui souhaite développer sa compétitivité économique, ont été confiées à un délégataire de service public, la société Axione, sous le nom de Tours Metropole Numérique. Les techniques d’installation sont adaptées au terrain pour limiter les interventions sur les infrastructures existantes et optimiser les coûts : mini-tranchée, passage dans les réseaux souterrains ou technique aérienne. Les travaux se sont achevés en mars 2009.

 
Retourner en haut de la page