L'Hôtel de ville vous accueille
Portrait d'élue
 
Luce TROUBAT
conseillère municipale

Luce Troubat

Si vous lui demandez de faire un vœu pour sa ville, Luce Troubat souhaitera sans hésiter « que Fondettes reflète la joie de vivre de ses habitants, l’envie de se rencontrer et de partager des moments forts, quels que soient sa génération et son milieu social ». Pas étonnant que cette Fondettoise de 46 ans soit devenue adjointe aux sports en mars 2008, un domaine dans lequel âge, origine et a priori sont censés rester aux vestiaires, le plaisir de se côtoyer dominant bien souvent tout le reste. Une fonction qu'elle a occupée jusqu'au 23 mai 2011 avant de céder la place à Jean-Pascal Luzeau et de devenir conseillère municipale.

Fondettoise depuis 14 ans, mariée et maman de deux adolescents, Luce Troubat ne nourrissait pas vraiment d’ambition politique avant les élections présidentielles de 2002. « J’ai alors pris conscience de l’importance d’être acteur de son avenir. J’ai fait la connaissance de Joseph Masbernat et lorsqu’il m’a demandé de faire partie de sa liste, puis de celle de Gérard Garrido, j’ai accepté à condition de ne pas rester coincée dans un bureau mais de travailler sur le terrain à des choses concrètes, en contact permanent avec les Fondettois, leurs envies, leurs passions et leurs déceptions. Adhérente de la section athlétisme avant d’assurer mon mandat, le sport me semblait en cohérence avec cette vision de la politique qui me permet de garder les pieds sur terre et de participer au bonheur et à l’épanouissement quotidien des jeunes et des moins jeunes ».

Ingénieur de formation, Luce Troubat ne vit pas seulement dans sa commune. Elle y a travaillé également pendant plus de 11 ans, assurant des missions de marketing européen pour l’entreprise Invacare Poirier, leader mondial de la fabrication de fauteuils roulants, en liaison constante avec tous les bureaux européens de la firme. Depuis le printemps 2013, elle a totalement changer de vie professionnelle en ayant ouvert un bar à Saint-Cyr-sur-Loire : « Le Luce ». Le plus difficile ? « Protéger ses proches. La politique municipale est une aventure palpitante qui tend à réduire à peau de chagrin le temps consacré à sa famille. Il faut apprendre à concilier sa vie professionnelle, sa vie publique et sa vie privée ». Et sa vie d’artiste ! Puisqu’après avoir chanté pour le groupe « Coup de soleil », Luce Troubat fait aujourd’hui partie de « Six for sound », une formation rock.