Aller au menu Aller au contenu

Vous êtes ici : Accueil Actualités événements Evénements Exposition / Christian Covy

Exposition / Christian Covy

L'artiste peintre expose ses grandes toiles aux formes géométriques surprenantes dans la grange des Dîmes.

"La peinture est une science, une méditation sur le temps et un regard sur l'homme", explique Christian Covy qui délaissera quelques jours son atelier d'artiste des Alpes de Haute Provence pour exposer ses œuvres dans la grange des Dîmes de Fondettes, du 19 au 30 avril. Un peintre atypique dont le travail fut durant des années nourri par l'esprit artistique de Nicolas Schöffer : "Il parait logique que le jour où les arts plastiques parviendront à intégrer le temps et le déroulement avec autant de précision et de réussite technique que la musique, tout en conservant leur essence qui sont la permanence et la simultanéité, la musique sera socialement et esthétiquement distancée et vraisemblablement satellisée par une forme d'art audiovisuel à prédominance plastique", affirmait le sculpteur et plasticien français d'origine hongroise.

"Ce texte de Schöffer a articulé mes réflexions pendant des années et généré en moi le désir de réaliser une peinture où l'illusion du temps et du déroulement serait présente, indique Christian Covy. C'est la rencontre avec l'école de Viennes qui déclencha en moi le besoin d'adapter la thématique musicale dodécaphonique à mon langage pictural. Parce qu'un art doit apprendre d'un autre art, qu'il faut en comparer les procédés tout en appliquant les principes de chacun", conclut l'artiste autodidacte qui dessine et peint depuis l'enfance et expose depuis 1967.

Biographie express

Né à Caen en 1944, Christian Covy travaille quelques temps au Québec avant de séjourner à New York dans les années 60. C'est lors de l'exposition Van Gogh au Metropolitan Museum of Art qu'il découvre que la peinture ne peut plus être une transposition de l'objet et de la figure. Durant les années 70, il parcourt l'Europe et le Proche-Orient, découvre l'art et la culture byzantine et islamique qui influencent sa perception picturale et philosophique. Il rencontre le peintre sculpteur Henri Zayan à Marseille et découvre la transposition du visuel tactile. La volonté de transmettre la notion du tracé dans l'espace aux non-voyants, le conduit vers l'optique et la cinétique et vers une adaptation plastique du concept musical sériel. Christian articule alors ses recherches autour des écrits théoriques de Klee et Kandinsky et des concepts architectoniques de Malevitch et Vasarely. Lorsqu'il se fixe en Bretagne en 1980, il tente alors de réaliser l'osmose entre la raison et le choc passionnel. Ce conflit permanent trouve sa concrétisation en Provence où il s'installe fin 1982. Dans les années 90, ses recherches le conduisent vers les compositeurs autrichiens Arnold Schönberg et Alban Berg, la construction symétrique et la forme en arche de l'opéra "Lulu" de ce dernier le bouleverseront.

Exposition "Du point au point, de la surface au volume" du 19 au 30 avril dans la grange des Dîmes / Du lundi au jeudi de 16h à 19h, du vendredi au dimanche de 14h à 19h / Entrée libre / Rencontre-vernissage le vendredi 19 avril à 19h avec l'artiste / Renseignements au 02 47 88 11 10.

Vers le haut